Réflexions autour des interactions entre patrimoine et développement: à partir de l'exemple de la patrimonialisation de l'architecture coloniale en République Démocratique du Congo.

Robert, Yves (2012) Réflexions autour des interactions entre patrimoine et développement: à partir de l'exemple de la patrimonialisation de l'architecture coloniale en République Démocratique du Congo. In: ICOMOS 17th General Assembly, 2011-11-27 / 2011-12-02, Paris, France. [Conference or Workshop Item]

[img]
Preview
PDF
I-1-Article2_Robert.pdf

Download (1MB)

Abstract (in English)

This presentation aims at rethinking the colonial architecture as an heritage. The question of the identification of the colonial architecture as an heritage is linked with the functional dimension of this heritage. Rethinking the notions of heritage and development could lead to a new functional and critical appropriation of territories. The presentaion focuses on Congo (DRC), where there is a high degree of heritage variety (tropical modernism...). A new coherent and modern preservation policy could be founded from a certain type of economic appropriation. A new anthropological approach about heritage could be developed by the third-world countries and added to the aesthetical one.

La communication proposée ambitionne de dégager des pistes de réflexion à propos de la délicate question de la patrimonialisation de l’architecture coloniale : un héritage monumental ambivalent, qui pourtant par sa requalification au service du développement, pourrait emblématiquement permettre une réappropriation critique et fonctionnelle des territoires. L’intervention se centrera sur l’expérience acquise en R.D. Congo, qui héberge une étonnante diversité patrimoniale (modernisme tropical,…). La question de l’identification de l’architecture coloniale comme patrimoine se retrouve confrontée à la dimension utilitaire de cet héritage. Cette dimension traduit un idéal de développement et répond à la capacité de la société à percevoir dans un cadre bâti existant une perspective d’avenir par l’adaptation et l’amélioration de celui-ci. En « RDC », les coeurs coloniaux des villes n’ont pas connu de transformations radicales, mais une appropriation de fait du tissu urbain, qui a été plutôt soumis à des processus de densification, qu’à des destructions (continuité d’usage entre les époques coloniale et postcoloniale par la construction de multiples annexes au bâti initial, réemploi des édifices issus de la colonisation à de nouvelles fonctions). Par ailleurs, l’intérêt que portent certains responsables africains en matière d’architecture à l’héritage colonial, repose sur la valeur technique qu’ils associent à ce bâti en termes de durabilité et d’adaptation réussie au climat. C’est précisément à partir de cette forme de récupération économique « par facilité » du bâti colonial, qu’une politique consciente, cohérente et moderne de préservation patrimoniale peut être fondée. Ainsi, paradoxalement, ces villes dites du « Tiers-Monde », qui ont pâti d’un manque de gestion patrimoniale, mais qui ne souffrent pas encore d’une muséification touristique, pourraient avoir la chance de proposer une approche patrimoniale novatrice. Cette dernière associerait à la «traditionnelle» lecture esthétique (sacralisant forme et matière de l’édifice) la démarche anthropologique relevant la valeur des pratiques habitantes (vie associative, projet social). Elle inviterait à un nouveau « savoir-vivre » avec le patrimoine moins strictement contemplatif. Finalement une leçon du « sud » qui pourrait aider le « nord » !

Item Type: Conference or Workshop Item (Speech)
Authors:
AuthorsEmail
Robert, Yvesyrobert@ulb.ac.be
Languages: French
Keywords: Conservation of cultural heritage; Colonial architecture; Development; Cultural development; Historic quarters; Historic town centers; Urban areas; Urban development; Historic monuments; Public awareness; Durability; Preservation; Cultural policy; Management of cultural heritage; Economic aspects; Economic development; Town planning
Subjects: A. THEORETICAL AND GENERAL ASPECTS > 14. Theory of town planning
C.ARCHITECTURE > 01. Generalities
D.URBANISM > 02. Urban planning
E.CONSERVATION AND RESTORATION > 01. Generalities
J.HERITAGE ECONOMICS > 02. Economic impact of heritage
J.HERITAGE ECONOMICS > 03. Economic values of heritage
J.HERITAGE ECONOMICS > 05. Heritage and sustainable development
K.LEGAL AND ADMINISTRATIVE ISSUES > 03. National/Regional legislations
L.PRESENTATION AND TRANSMISSION OF HERITAGE > 02. Interpretation
L.PRESENTATION AND TRANSMISSION OF HERITAGE > 04. Public awareness
N.ANTHROPOLOGY > 01. Generalities
P.GEOGRAPHIC AREAS > 02. Africa
Name of monument, town, site, museum: Congo (DRC)
ICOMOS Special Collection: Scientific Symposium (ICOMOS General Assemblies)
ICOMOS Special Collection Volume: 2011, 17th
Depositing User: Mrs Lucile Smirnov
Date Deposited: 02 Jul 2012 13:23
Last Modified: 02 Aug 2012 15:31
References: Johan Lagae, L’architecture coloniale en République démocratique du Congo : pour une approche pluridisciplinaire

du patrimoine, in : Architecture coloniale et patrimoine, expériences européennes (Actes de la table ronde organisée par l'Institut national du patrimoine, 7-9 septembre 2005), Paris, Somogy éditions d'art, Editions de l'Institut national du patrimoine, 2006.



Marc Pabois, Serge Songa Songa, Lubumbashi, capitale minière du Katanga, Lyon, Editions Lieux-Dits, 2008, 48 p.



Johan Lagae, Bernard Toulier, Marc Gemoets, Kinshasa : architecture et paysages urbains, Paris, Somogy éditions d'art, 2010, 128 p.



Yves Robert, L’oeuvre moderniste remarquable de l’office des Cités Africaines au Congo, in : Les nouvelles du Patrimoine (numéro spécial intitulé : Les Architectes belges au Congo), Bruxelles, n° 128, juillet-août-septembre 2010, p. 35-39.
URI: http://openarchive.icomos.org/id/eprint/1105

Actions (login required)

View Item View Item

Metadata

Downloads

Downloads per month over past year

View more statistics

© ICOMOS
http://www.international.icomos.org
openarchive(at)icomos.org