Ibéro-Amérique et les itinéraires culturels

Pernaut, Carlos (2005) Ibéro-Amérique et les itinéraires culturels. In: 15th ICOMOS General Assembly and International Symposium: ‘Monuments and sites in their setting - conserving cultural heritage in changing townscapes and landscapes’, 17 – 21 oct 2005, Xi'an, China. [Conference or Workshop Item]

[img]
Preview
PDF
4-8.pdf

Download (431kB)

Abstract (in English)

Throughout more than 2000 years, the Andean cultures transformed the territory of South America by uniting the different human groups, sanctuaries and places of resource creation. Between Colombia in the North and Argentina and Chile in the south, most of the Andean sector was in the fifteenth century Tawantinsuyu or the Inca state. One of his most significant buildings has been a public road, formed by two corridors along the mountains, high peaks and along the Pacific coast, linked by a series of transverse roads.

Tout au long de plus de 2000 années, les cultures andines transformèrent le territoire de l'Amérique du Sud en unissant différents groupes humains, sanctuaires et lieux de création de ressources. Entre la Colombie au nord et l'Argentine et le Chili au sud, la plupart du secteur andin constituait au XVème siècle le Tawantinsuyu ou l'État Inca. Une de ses constructions les plus significatives a été la voie publique, formée par deux couloirs au long de la montagne, des hautes cimes et au bord de la côte du Pacifique; liés par une série de chemins transversaux. Ce réseau de chemins a permis la liaison entre des populations, des ressources et des centres de pouvoir, à une échelle et une complexité sans précédents, traversant déserts, forêts, montagnes et la Cordillère des Andes. Depuis la moitié du XVIéme siècle jusqu'au début du XVIIIéme siècle, les espagnols consolident leur Empire, en prenant comme noyaux, les plateaux et les montagnes du Mexique et du Haut Pérou, en utilisant les chemins existants et en créant un itinéraire intercontinental maritime et terrestre: le Chemin Royal. Son tronçon maritime, parallèle à l'Équateur, dès la Péninsule Ibérienne aux Caraïbes et dès Acapulco à Manille; unissait en plus, les côtes du Pacifique jusqu'à Valdivia; et le tronçon terrestre dès l'Amérique du Nord jusqu'au Río de la Plata). Dans le présent, six pays, Argentine, Bolivie, Colombie, Chili, Équateur et Pérou, effectuent un grand effort multilatéral pour obtenir que le Chemin Principal Andin soit inscrit à la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Différents tronçons du Chemin Royal, parmis des villes, des ports, des fortifications et des centres miniers ont été déjà inscrits dans la Liste du Patrimoine Mondial ou sont étudiés. ICOMOS peut offrir l'expérience et les travaux effectués par nos Comités Scientifiques, spécialement celui d'Itinéraires Culturels et peut mettre à disposition le Centre de Documentation. Les Comités nationaux de les pays insérés doivent être des acteurs fondamentaux.

Item Type: Conference or Workshop Item (Paper)
Authors:
AuthorsEmail
Pernaut, CarlosUNSPECIFIED
Languages: French
Keywords: cultural routes; Andean route; Iberoamérica; management; World Heritage List
Subjects: P.GEOGRAPHIC AREAS > 01. Americas
H.HERITAGE TYPOLOGIES > 07. Cultural routes
M.WORLD HERITAGE CONVENTION > 03. World Heritage List
E.CONSERVATION AND RESTORATION > 07. Management
Name of monument, town, site, museum: Qhapaq Ñan; Camino Real; Quebrada de Humahuaca, Argentina
UNESCO WHC Number: 1116
ICOMOS Special Collection: Scientific Symposium (ICOMOS General Assemblies)
ICOMOS Special Collection Volume: 2005, 15th
Depositing User: Jose Garcia
Date Deposited: 29 Nov 2010 15:10
Last Modified: 13 Jan 2011 19:15
URI: http://openarchive.icomos.org/id/eprint/416

Actions (login required)

View Item View Item

Metadata

Downloads

Downloads per month over past year

View more statistics

© ICOMOS
http://www.international.icomos.org
openarchive(at)icomos.org